Intervention en milieu scolaire

Les demandes d’intervention en milieu scolaire du Conservatoire de musique et de danse sont ouvertes jusqu’au mercredi 10 juin inclus en remplissant le formulaire.

L’école est un lieu de sensibilisation culturelle. Le Conservatoire de Quimperlé Communauté accompagne les écoles du territoire en proposant deux dispositifs d’intervention : Musique à l’école et Danse à l’école.

La pratique de la musique en milieu scolaire permet à un plus grand nombre d’enfants de découvrir cette discipline. L’enfant, acteur de ses apprentissages, va acquérir des compétences grâce à une diversité d’activités musicales. La création sonore et la pratique vocale en sont des axes forts. Des moments centrés sur le rythme ou sur l’écoute active permettent d’entrer en contact avec la musique.
L’ensemble de la démarche est lié à la relation créée entre la musique et le corps. Le sens critique de l’enfant, sa sensibilité, sa créativité, sa sociabilité vont se développer. Il va s’ouvrir à d’autres cultures et à des styles musicaux différents.

Musicien intervenant

La formation des musiciens intervenants est assurée dans l’un des Centres ou Instituts de Formation de Musiciens Intervenants (CFMI et IFMI). Ces centres ont été créés en 1984 par le Ministère de la Culture et le Ministère de l’Education Nationale. Par sa formation et son expérience, le musicien intervenant, titulaire du DUMI (Diplôme Universitaire de Musicien Intervenant), apporte des compétences techniques et une dimension artistique au projet musical.

Le musicien intervenant couramment appelé dumiste sait avant tout mettre ses compétences au service des enfants et des professeurs des écoles. Ouvert à une pluralité de cultures et de styles musicaux (musique traditionnelle et chanson, musique classique et contemporaine, contemporaine, jazz, musiques actuelles, musique improvisée), il donne le plaisir et les moyens d’accéder à la musique. Il peut aussi accompagner les professeurs des écoles à l’élaboration de projets artistiques, encadrer les pratiques amateurs, développer des partenariats avec diverses structures (écoles de musiques, associations, lieux de diffusion…

Fonctionnement

Le travail des musiciens intervenants s’effectue avec le concours et sous la responsabilité pédagogique des enseignants concernés. L’enseignant, demandeur du projet, s’engage à participer activement au travail et à assurer le suivi entre les séances avec les élèves.

La danse à l’école redonne une place au corps dans l’ensemble des apprentissages. Elle questionne plus  généralement le rapport au corps dans la société, ainsi que les images véhiculées par celle-ci au travers notamment des médias. Parce qu’elle part d’un processus de création à partir des mouvements singuliers des enfants, elle valorise les propositions de chacun et contribue à développer une estime de soi. Ainsi, il n’est pas rare d’observer que dans ces ateliers, certains élèves développent des qualités qui n’ont pu être révélées dans d’autres matières dites fondamentales.
La danse à l’école s’articule autour de 3 temps : un temps d’exploration (association de mouvements simples, travail sur les directions, les vitesses), un temps de structuration (une organisation de l’espace et du temps, comprenant un enchainement, un début et une fin repérables) et un temps de réinvestissement.

Danseur intervenant

Le danseur intervenant est soit titulaire du diplôme d’état de professeur de danse délivré par le ministère de la culture, soit lauréat de la formation spécifique DAE organisée par Musiques & Danses en Finistère. Il explore des processus de création, laisse une grande place à l’expérimentation du mouvement et aide l’enfant à dé­couvrir et à construire sa propre danse. Le projet est différent d’un cours de danse, il ne passe pas par un contenu technique, ni par un travail modélisé.

Fonctionnement

Le travail des danseurs intervenants s’effectue avec le concours et sous la responsabilité pédagogique des enseignants concernés. L’enseignant, demandeur du projet, s’engage à participer activement au travail et à assurer le suivi entre les séances avec les élèves.

À l’issue du comité de sélection, un intervenant prendra contact avec les écoles afin de préciser ensemble le projet et étudier les contraintes de planning. Idéalement, le projet doit être porté par un enseignant travaillant à temps plein.

Demande d'intervention en milieu scolaire

Étape 1 de 3

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×