La lutte contre le frelon asiatique

Afin de ne pas laisser à la seule charge des particuliers et des apiculteurs la lutte contre cette espèce invasive, Quimperlé Communauté a pris la compétence de lutte contre le frelon asiatique en février 2015.
  • C’est une espèce invasive qui perturbe les équilibres de nos écosystèmes en attaquant les espèces de notre faune locale.
  • Il attaque fortement les abeilles qui jouent un rôle essentiel dans la pollinisation et qui sont par ailleurs affaiblies par d’autres facteurs : pesticides, varroa, …
  • En l’absence de prédateurs, l’expansion du frelon asiatique est très importante et le nombre de colonies varie en fonction du climat. On estime qu’il a déjà colonisé plus de la moitié du territoire français et progresse vers le nord au rythme de 100 km par an.

  • Contactez votre mairie pour l’informer de la découverte du nid et lui communiquer vos coordonnées,
  • Le référent communal se déplace pour expertiser le nid, recueille les informations nécessaires à sa destruction et si vous êtes propriétaire du terrain
    (adresse, hauteur, diamètre, support, accessibilité), vous fait remplir une autorisation pour l’intervention d’un prestataire spécialisé,
  • Le référent envoie les documents à Quimperlé Communauté,
  • Quimperlé Communauté commande l’intervention au prestataire,
  • Le prestataire intervient dans un délai de 5 jours pour détruire la colonie et laisse un avis de passage,
  • Après l’intervention, le prestataire envoie la facture avec le bon d’intervention à Quimperlé Communauté.

La colonie est détruite par injection d’un insecticide mais le nid reste en place. Il se dégradera avec les intempéries de l’hiver. Les vieux nids encore présents ne sont pas recolonisés l’année suivante.

  • Le frelon asiatique ne présente pas d’agressivité envers l’humain, sauf s’il se sent menacé.
  • Son attitude peut varier suivant les conditions météorologiques (vent, suite à une période de pluie où il est en manque de nourriture).
  • La piqûre du frelon asiatique n’est pas plus toxique que celle d’un autre hyménoptère à l’exception des personnes allergiques. La dose de venin injectée par ce frelon est similaire à celle reçue lors d’une piqûre d’abeille.

Le danger est réel dès lors que le nid est relativement bas (arbuste, haie, …), il est donc conseillé d’être très vigilant lors d’opérations de taillage, de débroussaillage et dans les vergers.

Attention : toute intervention réalisée en dehors de la procédure de l’agglomération ne pourra faire l’objet d’une participation financière de Quimperlé Communauté.
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×