Plan Local d’Urbanisme intercommunal (PLUi)

Depuis le 1er janvier 2018, Quimperlé Communauté est compétente dans l’élaboration et la gestion des documents d’urbanisme. A ce titre, elle a prescrit l’élaboration de son plan local d’urbanisme intercommunal (PLUi) avec un double objectif : élaborer ensemble, communes et communauté, le PLUi et travailler dans le même temps à une vision globale du territoire.

Le PLUi passe par 3 étapes avant d’être applicable à l’ensemble du territoire de Quimperlé Communauté :

  1. La prescription, qui a eu lieu le 28 février 2018 et qui est suivie d’une phase d’élaboration, et de concertation préalable avec la population ;
  2. L’arrêt, qui a eu lieu au Conseil communautaire du 13 juillet 2021, qui sera suivi d’une phase de consultation ;
  3. L’approbation, qui après être rendue exécutoire, rend le document opposable.

Un premier arrêt du document a eu lieu au mois de décembre 2019. Compte tenu de l’avis négatif qu’a rendu le Préfet du Finistère sur ce premier projet, celui-ci a été abrogé au mois de novembre 2020.

Un document stratégique
Le PLUi traduit le projet politique d’aménagement et de développement durable du territoire de Quimperlé Communauté pour les 10 à 15 prochaines années.
Une démarche solidaire
Le PLUi garantit la cohérence et la complémentarité du développement de chaque commune de l’agglomération pour répondre aux besoins de l’ensemble- de la population (logements, équipements…).
Un outil réglementaire
Le PLUi est le document qui réglemente le droit des sols de chaque parcelle, publique ou privée. Il remplacera à terme l’ensemble des PLU communaux pour permettre une actualisation plus régulière et moins couteuse.

Parce que le PLUi devra répondre à des enjeux qui touchent au quotidien de tous les habitants et usagers de Quimperlé Communauté :

  • Habitat : Proposer des logements abordables prenant en compte les usages et les modes d’habiter,
  • Économie : Permettre le confortement et le développement de notre économie dans toute sa diversité,
  • Mobilité : Favoriser une articulation plus efficace entre urbanisme et déplacements,
  • Environnement : Préserver et valoriser l’économie agricole, les paysages et les milieux naturels,
  • Transition énergétique et lutte contre le changement climatique : maitriser la consommation d’énergie et promouvoir la production d’énergies renouvelables,
  • Tourisme : Encourager le développement et la structuration d’une offre touristique.

Le Schéma de Cohérence Territorial (SCoT) fixe les principes généraux et le PLUi vient décliner la règle opérationnelle.
Non, un document unique ça veut surtout dire une méthodologie unique pour définir les règles. La déclinaison des principes du SCoT se fera de la même manière pour chacune des communes de Quimperlé Communauté et la représentation de la règle sera la même… pour autant la hauteur maximale des constructions dans le centre ville de Quimperlé, ne sera pas la même que dans le centre bourg de Guilligomarc’h.
Une charte de gouvernance entre les communes et la communauté a été mise en place. Elle préserve une place importante et stratégique aux 16 communes dont les élus sont associés à chacune des étapes. En effet, difficile d’imaginer qu’un PLU ne prenne pas en considération les spécificités de nos communes.

Une place importante est également laissée à la concertation avec la population. Des expositions dans les mairies, des cahiers de concertation mis à disposition du public, des cinés-débats ouverts à tous, des réunions publiques, des articles dans la presse ou les magazines communaux… : de nombreux dispositifs d’information et de concertation sont prévus tout au long de l’élaboration du PLU intercommunal (PLUi)

En premier lieu, les caractéristiques propres au terrain. Par exemple, s’il est dans le périmètre de captage d’eau ou s’il est soumis à un risque fort alors il ne pourra pas être constructible.

Ensuite les lois et le SCoT cadrent les principes d’aménagement : par exemple la constructibilité en campagne est rendue exceptionnelle par la loi ALUR et la loi littoral limite l’urbanisation à certains secteurs précis.

Enfin, dans le respect du cadre réglementaire et des objectifs de modération de la consommation d’espace fixés collectivement, ce sont ensuite les élus communaux qui font les arbitrages nécessaires sur le territoire de leur commune.

Le maire et les élus des communes sont et resteront de véritables relais auprès desquels la population pourra recueillir des informations relatives au PLUi.

Le projet de PLUi a été arrêté au Conseil communautaire du 13 juillet 2021. Il est à présent en phase de consultation. Cette phase est régie par le code de l’urbanisme qui prévoit, avant l’enquête publique, un temps de consultation de 3 mois (mi-juillet à mi-octobre 2021) pour les services de l’état, l’autorité environnementale et les communes.

Oui, elle s’est achevée à l’arrêt du projet le 13 juillet 2021.

  • Vous pouvez consulter l’exposition permanente consacrée au PLUi qui se trouve au siège de Quimperlé Communauté ou consultable sur cette page
  • Des articles pour tenir informé de l’avancement sont régulièrement publiés dans les magazines communaux et communautaires. Vous pouvez lire les magazines communautaires en ligne
  • Vous pouvez consulter les vidéos explicatives sur cette page
  • Vous pouvez échanger avec le/la maire et les élus de votre commune qui sont et resteront de véritables relais auprès desquels recueillir des informations relatives au PLUi. Chaque commune a désigné un élu référent sur le PLUi.
  • Vous pourrez participer à l’enquête publique du projet arrêté.

Non. Le cadre légal pour prendre connaissance du projet est l’enquête publique car le dossier d’enquête comprendra alors le projet arrêté ainsi que les différents avis reçus sur les choix proposés. Le citoyen aura ainsi accès à une information complète, pourra échanger avec un commissaire neutre et enregistrer ses observations dans un cadre légal et adapté.

L’objectif est de démarrer l’enquête publique fin 2021 (probablement décembre). Les modalités d’organisation de l’enquête ne sont pas encore connues : dates exactes, lieux d’enquête, moyens de contribuer… Tout cela sera décidé à l’automne 2021 et communiqué à la population ensuite.


Le PLUi sera applicable quand l’ensemble des consultations prévues par le code de l’urbanisme auront été réalisées et que le projet de PLUi aura été approuvé par le conseil communautaire. L’approbation est prévue en 2022.


Les maires des 16 communes de Quimperlé Communauté continuent et continueront de délivrer les différentes autorisations d’urbanisme (permis de construire, permis d’aménager, certificat d’urbanisme…) même quand le PLUi sera applicable.

  • Lancement du PLUi par le conseil communautaire de Quimperlé Communauté // février 2018
  • Diagnostic foncier, habitat, agricole et actualisation diagnostic environnemental et socio-économique // Mai 2018 – Décembre 2018
  • Débat du Projet d’Aménagement et de Développement Durables (PADD) en conseil communautaire // Février 2019
  • Débat du Projet d’Aménagement et de Développement Durables (PADD) dans les conseils municipaux // Mars-Avril 2019
  • Traduction graphique et réglementaire du PADD : Orientations d’Aménagement et de Programmation, zonage et règlement écrit // Décembre 2018 à Juillet 2021
  • Bilan de la concertation et arrêt du projet de PLUi en conseil communautaire // 13 Juillet 2021
  • Consultation des Personnes Publiques Associées et communes (Etat, chambres consulaires, Département …) // Prévu été 2021- en cours
  • Enquête publique // Prévue fin 2021
  • Approbation du PLUi par délibération du conseil communautaire de Quimperlé Communauté // Prévu en 2022

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×