Quimperlé Communauté : entre terre et mer, un territoire solidaire

Vous êtes dans : Accueil > Toute l'actualité > Actu environnement > Participez à la lutte contre le frelon asiatique

Participez à la lutte contre le frelon asiatique

Chaque commune dispose désormais d'un référent en charge de la lutte contre le frelon asiatique. Pour signaler la présence d'un nid ou procéder gratuitement à sa destruction, nous vous invitons à prendre contact avec lui.

Un réflexe : contactez votre référent communal

Observé pour la première fois en France en 2005, le frelon asiatique est désormais implanté durablement sur le Pays de Quimperlé. Rien qu’en 2014, plus de 40 nids ont été signalés sur le territoire.

Lors du conseil du 12 février 2015, les élus de la Cocopaq ont décidé que l’intercommunalité prenait en charge la « lutte contre le développement du frelon asiatique ». Il s’agit de coordonner les actions à l’échelle du territoire, de financer intégralement le piégeage des frelons et la destruction de nids.

Pour mener à bien ces missions, la Cocopaq s’appuie sur un réseau de 16 référents de terrain (un par commune), qui ont suivi une formation spécifique sur le frelon asiatique.

Si vous suspectez la présence d’un nid, vous êtes invités à vous procurer ou fabriquer un piège, et pour cela, le premier réflexe de est vous rapprocher de votre référent communal. Son contact vous sera fourni par votre mairie.

Deux actions pour lutter contre le frelon

1. La signalisation des nids

Le nid primaire de la taille d'une orange , que la reine fabrique à la sortie de l’hiver, est généralement installé à faible hauteur et a une ouverture unique en dessous. Il compte quelques dizaines d'ouvrières.

Au cours du mois de mai ou de juin, la fondatrice et ses ouvrières quittent le nid primaire pour construire un nid secondaire bien plus grand et plus solide que nid primaire et placé en hauteur dans la plupart des cas.

2. Le piégeage des reines fondatrices, jusqu’à fin avril puis en septembre

A partir de février, les reines sortent d’hibernation pour commencer à s’alimenter puis construire leur nid primaire. Une reine engendre de 2000 à 3000 individus ! Ce sont donc elles qu’il faut capturer pour endiguer la progression de l’espèce.

La Cocopaq a distribué quelques pièges à chacun des 16 référents communaux. Ceux-ci peuvent également vous indiquer comment fabriquer un piège sélectif artisanal qui limitera la capture des autres insectes.

Fabriquer un piège

Quand piéger ?

du 15 février au 1er mai puis au mois de septembre

Où piéger ?

  • à proximité d’anciens nids
  • à proximité d’un tas de bois ou d’un plan d’eau
  • proche de floraisons printanières (camélias, etc…)

>>> Lien vers un modèle de piège artisanal

 

 

Partager cette page sur facebook twitter newsvine netvibes myspace delicious digg yahoo google technorati viadeo live wikio

eZ publish © Inovagora