Quimperlé Communauté : entre terre et mer, un territoire solidaire

Vous êtes dans : Accueil > Environnement > Milieux naturels > La reconstitution du bocage

La reconstitution du bocage

Quimperlé Communauté œuvre depuis 2011 pour la reconstitution du maillage bocager sur le bassin versant du Bélon. Cette action s'inscrit dans le cadre du programme régional Breizh Bocage.

>>> Accès direct au reportage photos

Qu'est-ce que le bocage ?

C'est un espace où les champs et les prés sont enclos par des levées de terre portant des haies ou des rangées d'arbres qui marquent les limites de parcelles de tailles inégales et de formes différentes. C'est un élément important du réseau écologique. Ses réseaux imbriqués de prairies, haies, talus et fossés sont autant d'éléments jouant un rôle de corridors biologiques. Les haies de bocage représentent aussi une source de bois-énergie. Source wikipedia.

Les objectifs du remaillage bocager

  • La réduction des ruissellements
  • La production de bois
  • Le maintien de la biodiversité
  • La préservation des paysages

L’échelonnement de l’action sur le Pays de Quimperlé

Le programme « Breizh Bocage n°1 » a permis de créer 12 km de bocage entre 2012 et 2014 sur le bassin du Bélon. Des conventions pour réaliser 4 km de nouvelles créations ont été signées avec les agriculteurs de Querrien, de Saint-Thurien et de la partie de Bannalec versant dans l’Isole.

Entre 2016 et 2020, Quimperlé Communauté poursuit son engagement dans le cadre du programme « Breizh Bocage n°2 ». Un document d’objectifs, dénommé « stratégie bocagère du Pays de Quimperlé », a été rédigé avec l’appui d’un comité de pilotage formé par des acteurs locaux (élus, agriculteurs, associations) et les représentants des financeurs (Etat, Région, Département).
Ce document détermine les objectifs à atteindre en termes de reconstruction d’éléments bocagers, de protection du bocage et de valorisation de la haie.

Trois grands objectifs sont visés pour le programme 2016-2020 :

  • la reconstruction du bocage : deux secteurs ont été priorisés, Le Bélon et l’amont proche de Quimperlé. En dehors de ces secteurs, chaque agriculteur pourra, sur demande spontanée, bénéficier du même soutien (voir carte ci-dessous). L’objectif est de reconstituer 40 km de nouveau bocage.
  • la préservation du bocage existant : une aide est apportée pour appuyer les communes dans leur démarche de protection du bocage dans leur document d’urbanisme.
  • la valorisation de la haie : plusieurs formations et démonstrations seront menées sur le territoire pour gérer au mieux les haies et promouvoir les différentes utilisations du bois récolté.

 

Les réalisations en chiffres

En 2012/2014, sur la base du volontariat, 30 agriculteurs ont signé une convention, ce qui représente un tiers des exploitants du bassin versant. 8,5 km de talus et 12 km de haies sur talus ou à plat ont été ou seront réalisés. Ces éléments représentent 15,5 km de nouveau bocage et 8 000 arbres et arbustes plantés.

Quimperlé Communauté a passé des marchés avec des entreprises pour construire les talus et planter les haies. Le coût total de l’opération est de 170000€ subventionné à 80% par l’Europe, la Région et le département. Le solde de 20% est financé par la Communauté d'agglomération.

En images

© Quimperlé Communauté - Un talus surmonté d’une haie entoure désormais ce grand champ, en contrebas duquel coule un affluent du Belon. Lors des fortes pluies, le talus permet de détourner et retenir l’eau.

 

© Quimperlé Communauté - Ce talus a été ensemencé avec de l’herbe pour maintenir la terre. Les arbres plantées au-dessus sont variés : merisiers, chênes, aulnes, frênes…

Cocopaq

Les grilles noires servent de protections contre les chevreuils.

© Quimperlé Communauté - Le programme Breizh Bocage contient un volet sur le maintien de la biodiversité. Ce bosquet en ligne est composé majoritairement de frênes apportera un abri complémentaire aux haires pour la faune et la flore.

© Quimperlé Communauté - Plaquettes de bois déchiqueté issus de la filière bois locale. Ce bois est déposé au pied des plantations pour éviter la pousse d’autres herbes faisant concurrence aux racines des arbres.

 

Partager cette page sur facebook twitter newsvine netvibes myspace delicious digg yahoo google technorati viadeo live wikio

La stratégie bocagère du Pays de Quimperlé

eZ publish © Inovagora